Max Keiser : Le bitcoin détruira toutes les autres cryptocurrences

Selon Max Keiser, la demande croissante d’énergie pour alimenter le taux de hachage en constante augmentation de Bitcoin entraînera la disparition des altcoins et des fiats.

L’animateur de télévision populaire Max Keiser a récemment souligné que le taux de hachage en constante augmentation de Bitcoin Method est beaucoup plus important pour l’humanité que son prix. Il estime que la demande croissante d’énergie pour le maintien du réseau entraînerait à terme la disparition des altcoins et des fiats.

L’augmentation de la consommation d’énergie pour la CTB est une bonne chose : Keiser

Suite à un récent tweet du célèbre radiodiffuseur, dans lequel il affirme que Bitcoin lance une attaque de 51% sur l’énergie mondiale, CryptoPotato a contacté Max Keiser pour obtenir des commentaires supplémentaires.

Il a expliqué que cela est entièrement corrélé avec le taux de hachage de Bitcoin – l’unité de mesure de la puissance de traitement du réseau Bitcoin. Plus la puissance de traitement des ordinateurs est importante, plus le taux de hachage est élevé. Malgré les craintes de capitulation des mineurs après la troisième réduction de moitié en mai, le taux de hachage a augmenté et a récemment atteint un nouveau record.

Pour que cela se produise, il faut que l’énergie investie augmente également. Keiser a commenté que „le besoin insatiable de Bitcoin en quantités croissantes d’énergie pour alimenter son taux de hachage qui monte en flèche va commencer à voler l’énergie d’autres secteurs de l’économie. Cela va transformer la civilisation telle que nous la connaissons, pour le mieux, puisque Bitcoin prend essentiellement le dessus“.

Il a ajouté que la CTB présente les caractéristiques d’un organisme indépendant et vivant, qui „poursuit une attaque de 51% sur l’approvisionnement énergétique mondial“. Il s’agit toutefois d’un résultat positif que l’humanité doit considérer comme une „rupture fortuite qui sauve des vies“. Sans cela, les gens seraient confrontés à une „situation désastreuse d’autoritarisme de la banque centrale et de dénuement permanent pour tous les banquiers non centraux“.

L’objectif de Bitcoin est la domination

La demande croissante d’énergie ne fait que souligner l’objectif de Bitcoin „winner-take-all“, inscrit dans le bloc Genesis, qui consiste à détruire complètement les systèmes fiat et altcoin, en les privant d’énergie. Nous devrions compter nos étoiles chanceuses pour que cela se produise“. Keiser a affirmé que cela rend le taux de hachage en hausse significativement plus important que le prix de Bitcoin, ce qui est „sans signification dans ce contexte“.

Le prix pourrait être attribué à de nombreux facteurs, mais le taux de haschisch „vous dit à quel point nous sommes proches de l’effacement de la monnaie et de la banque centrale, et de la liberté pour notre espèce“.

Les premiers à être „rayés de la carte“ sont les altcoins de preuve de travail tels que Bitcoin Cash et Bitcoin SV. Keiser a noté que Bitcoin est responsable d’environ 85% de la domination du taux de hachage des prisonniers de guerre au total, et cette mesure ne fait qu’augmenter. Ainsi, ce n’est qu’une question de temps avant que BCH et BSV ne soient „oblitérés“.

Il a prédit un sort aussi désastreux pour „l’ensemble du marché de l’altcoin“. Une fois que la CTB en aura fini avec les alts, les prochaines cibles les plus vulnérables sur son chemin seront les fiats de papier monnaie.

„C’est déjà le cas en Argentine, en Iran, au Venezuela et au Zimbabwe. Nous allons maintenant voir le yen, l’USD, l’euro, le renminbi et la livre commencer à s’éteindre car l’énergie nécessaire pour les maintenir en vie est irrémédiablement accaparée par le protocole Bitcoin“.

Le seul survivant sera l’or, a poursuivi M. Keiser. Cependant, Bitcoin atteindra la taille du marché du métal précieux et „commencera alors à détourner l’énergie de l’or comme monnaie d’échange“.

Finalement, Keiser a conclu que „la civilisation, telle que nous la connaissons, est sur le point de changer“.

ByBit: earn up to 10 bitcoins with the new champion of the crypto derivatives markets!

Who will get the 10 bitcoins? – Ignoring derivative markets has become simply impossible. A tool of speculation for some, a possibility of strategic balancing for others, since their appearance they have made and undone fortunes. Having no desire to interfere in your personal choices, our duty remains to guide you to the best platforms in the sector.

Bitcoin Aussie System does us the honor of having chosen the Journal du Coin to introduce the challenges and opportunities inherent in derivatives trading . After a reminder of the fundamentals, we will explain why and how ByBit became the fourth platform on the market, putting Bitmex in its sights.

This is promotional content produced in partnership with ByBit. To thank you for your attention, we offer some good tips to find at the end of the article.

Entering the abyss of derivatives markets is a complex task. Yet it is the key to any self-respecting trader , both in traditional finance and in cryptocurrencies

It goes without saying that the lack of regulation around the crypto sector allows private investors to be in possession of overpowered tools . We invite you to use them with great care and allow ourselves to give some advice.

Derivatives markets and the use of “perpetual swaps” allow you to bet on the fall or rise of an asset. This is the opposite of “classic trading” where you buy bitcoin directly in the expectation of a future profitable resale. The perpetual swap allow you to bet on rising and falling Bitcoin without ever possess.

A parallel can be drawn with sports betting. You can bet on the fact that Dijon FC will supplant Toulouse in the next league game, without owning shares in the club. It’s the same mechanism that happens behind the scenes with perpetual swaps .

Unlike sports betting, you can limit your losses by stopping the bet at any time. The magic takes place in the opposite situation. If your prediction turns out to be correct, then you can let your bet run for several months, and see your profits fluctuate with the movements of an asset.

The major attribute of perpetual swaps is as exciting as it is perilous. Leverage makes possible a bet that is 2 to 100 times more than the amount you actually own. Result ? You get rich in record time or things take a turn for the worse.

If you are the head of a trading capital of 1000 euros, and use a leverage x5, you have fictitiously in your possession 5000 euros. As a result, the accumulation of earnings is greater if your prediction is correct. If your flair is failing, the reverse happens.

Despite the absurd aspect of this tool, its usefulness is indeed real and allows any self-respecting investor better management of his portfolio

Take the example of an investment fund that has decided to sell its bitcoins predicting an upcoming drop. In order to limit the impacts of such a decision, the fund then uses the derivative markets, and thanks to them, bets on the rise of Bitcoin. This double bet saves money in both situations, and minimizes the consequences of a bad decision.

The other example is that of a company specializing in Bitcoin mining . It is betting on the future, by investing millions of euros in its mining infrastructure. Its survival depends on the future price of Bitcoin, which will or will not allow it to recover its operational costs. Wishing to mitigate her risks, she uses the derivative markets to bet on a fall in Bitcoin, improving her cash flow in both cases.

Bitcoin trading BTC

The usefulness of perpetual swaps is therefore crucial in a balanced portfolio management. It is therefore natural that the potential market is massive, giving way to a pitched battle between exchange platforms.

Since its creation in 2018, ByBit has risen to the top of the ranking of derivative platforms. This meteoric rise is anything but the result of chance. Let us illustrate the reasons for this progression, and the competitive advantages of a leader in the making.

Premier élément: Ethereum obtient un test de résistance non planifié alors que la fièvre DeFi augmente

Cette chronique a écrit ces dernières semaines sur la possibilité surprenante que les marchés de la crypto-monnaie soient devenus le nouveau foyer du capitalisme , dans un environnement où les banques centrales et les gouvernements interviennent profondément sur les marchés tout en sélectionnant les entreprises gagnantes via l’aide d’urgence.

Si quoi que ce soit, le ridicule de la saga des dernières semaines impliquant le protocole de démarrage délicieusement nommé SushiSwap montre que non seulement les signaux du marché sont bien vivants dans les actifs numériques, mais que la concurrence l’est aussi.

Alors que de l’extérieur, ces marchés peuvent sembler être un repaire de spéculation effrénée , la manie d’innovation qui se déroule actuellement dans l‘ arène à croissance rapide de la finance décentralisée , connue sous le nom de DeFi, permet de tester à quel point le numérique de 11 ans -les marchés d’actifs peuvent supporter.

En vous inscrivant, vous recevrez des e-mails sur les produits CoinDesk et vous acceptez nos termes et conditions et notre politique de confidentialité

Le terrain d’essai pour la plupart des projets DeFi est Ethereum, la deuxième plus grande blockchain, préférée par de nombreux développeurs pour sa facilitation de «l’argent programmable» par le biais de «contrats intelligents» – des morceaux de programmation qui stipulent les conditions dans lesquelles les transactions se produisent, ainsi que toutes les sorties. .

Le but ultime de ces systèmes Bitcoin System est d’automatiser les fonctions des banques et autres sociétés financières, les rendant moins chères, plus efficaces et peut-être même plus équitables dans leur allocation de capital. En d’autres termes, les entrepreneurs essaient de gagner de l’argent en construisant des choses qu’ils espèrent que les gens utiliseront.

Les applications DeFi ont bloqué la blockchain Ethereum, quadruplant à peu près les frais de transaction médians, connus sous le nom de «gaz», depuis le début de l’année. Mais comme le souligne le cabinet d’études Dapp Radar dans un nouveau rapport, l‘ utilisation du réseau a continué d’augmenter .

Les applications de jeu semblent être de plus en plus encombrées, mais l’activité a augmenté sur les plates-formes de prêt décentralisées comme Aave et les systèmes de négociation automatisés basés sur le réseau comme Uniswap et Curve. Le volume total des transactions a atteint près de 25 milliards de dollars en août, contre moins de 5 milliards de dollars un mois plus tôt dans l’année.

«Les prix élevés du gaz Ethereum n’ont pas encore affecté l’écosystème DeFi», écrit la publication dans son «rapport sur l’écosystème Dapp» du mois d’août

Les frais de transaction élevés n’ont pas non plus semé de nombreux doutes dans l’esprit des investisseurs. Alors que les prix de l‘ éther , le jeton natif de la blockchain Ethereum, ont reculé ces dernières semaines, ils ont encore presque triplé depuis le début de l’année, à environ 367 $.

John Todaro, directeur de la recherche institutionnelle pour la société d’analyse de crypto-monnaie TradeBlock, a estimé cette semaine dans un rapport que les frais quotidiens collectés sur le réseau Ethereum ont grimpé à 5 millions de dollars par jour en moyenne, ce qui implique un taux d’exécution annuel d’environ 1,5 milliard de dollars.

«Les utilisateurs ont afflué pour échanger des jetons DeFi car ils sont devenus le nouveau secteur le plus en vogue de l’espace», a écrit Todaro.

Shiv Malik, co-fondateur du groupe de réflexion Intergenerational Foundation, a écrit jeudi dans un éditorial pour CoinDesk qu’une grande partie de l’activité DeFi pourrait simplement être une « spéculation symbolique » et «fabriquée à partir de rien», sans «aucun café réel sous toute cette mousse.

Mais sur la base des données récentes, le marché semble fonctionner. Et les clients sont apparemment prêts à payer.

Chainlink is integrated into the RIF ecosystem

In the midst of the impressive boom in decentralized finance (DeFi) in recent days. Some projects have managed to increase their market share more than others. With Chainlink being the best performing crypto-currency in the last three months, it has taken the place of the most important DeFi project in the world. So it is important to know that it continues to expand, now that Chainlink is integrated into the RIF ecosystem.

Chainlink and the DeFi

Chainlink is not a new project within the crypto market. On the contrary, since 2017 Chainlink has existed as one of the most promising DeFi projects. Creating a system by which, smart contracts created in any Blockchain, can communicate with platforms external to crypto currencies such as a bank account. This allows the execution of the smart contracts, even with products that have no relation to the Blockchain technology.

However, until this year, Chainlink had been nothing more than that, a promise that had not yet come to fruition. Until, thanks to the boom that the DeFi are experiencing within the crypto market, this project has become one of the most important cryptosystems in the world. Multiplying its market capitalization, and positioning itself in all the holders of the crypto community.

Thanks to this, Chainlink’s collaborations with other projects are multiplying every day. In an attempt by the platform to ensure its relevance after the inevitable DeFi fever subsides and millions of dollars stop flowing daily into the market. Which is why it would now be integrated into the RIF ecosystem.

Chainlink, why is it growing: LINK Marines

The entrance to RIF
Thus, today RIF has announced the integration of Chainlink within its RIF Gateways service. This service allows developers working with RSK Blockchain for the creation of smart contracts, to establish connections between these smart contracts and resources outside the crypto world.

This is why leveraging Chainlink’s capabilities in this area is a major breakthrough for RIF. From now on, Chainlink oracles will be used to create connections between the Blockchain and external platforms.

Meanwhile, Chainlink will become part of the Bitcoin DeFi ecosystem. Because, until now, Chainlink had developed its capabilities exclusively in the Cryptosoft blockchain. But since RSK works on a Bitcoin-based platform, by integrating with RIF, Chainlink would automatically participate in the DeFi community at BTC.

With this move, we can see how Chainlink continues its consolidation process as the leading DeFi project within the crypto world. Integrating with one of the most important chains for the creation of smart contracts in the market. And therefore, significantly expanding the user base that can take advantage of its capabilities.